Polaroid : la magie de la photo-souvenir et de la chimie

par | 1 Avr 2019 | L'argentique et vous

La photographie argentique redevient populaire depuis quelques années. Combien de fois je me suis interrogé sur les raisons d’un tel retour et pourquoi il fallait l’encourager…

Avec cette série d’articles que celui-ci démarre, je vous propose d’entamer une plongée dans ces questions. Je vous invite aussi à vous exprimer et nous parler de votre relation à l’argentique ou à la photographie de manière générale dans les commentaires !

En 2008, l’entreprise Polaroid annonçait la fin de la production de ses films instantanés mondialement célèbres avec lesquels beaucoup d’entre nous avions grandi. Un vrai coup dur pour la photographie argentique. Mais à l’impossible nul n’est tenu, et une jeune entreprise conduite par Florian Kaps, ingénieur chez Lomography et André Bosman, responsable de la production chez Polaroid, se lance dans la (re)conquête de ce marché. Dès 2010, Impossible Project va se mettre à produire des films pendant près de dix ans pour permettre à nos vieux Polaroid de continuer à immortaliser nos moments de vie.

En 2017, l’entreprise change de nom, sort un nouvel appareil photo et devient officiellement Polaroid Originals, après que la marque Polaroid ait été rachetée par une famille d’industriels polonais (également actionnaires d’Impossible Project). Désormais, le site Polaroid affiche fièrement de nouveaux appareils instantanés avec des films adaptés. Il propose aussi des rééditions d’anciens modèles dits “vintage”, dont les fameux 600, les SX-70 et les films qui vont avec. Leur ambition est de vendre plusieurs millions de films chaque année, c’est un pari risqué, mais peut-être aussi la preuve que des personnes sont prêtes à les acheter…

On pourrait penser que la cible de ces films sont les 40-50 ans, les anciens amateurs des Polaroid et nostalgiques de cette époque. Mais il n’en est rien, ce sont les jeunes européens et les américains qui en sont les premiers utilisateurs. Au-delà de ce qu’on qualifie généralement de phénomène de mode, il y a sans doute bien des raisons pour expliquer cela.

Serait-ce pour s’inscrire dans une certaine tradition et ainsi perpétuer un rituel hérité de leurs parents? Ou bien parce qu’ils sont tout simplement stupéfaits de la magie de la chimie, et parce que le Polaroid permet de découvrir instantanément le résultat de cette réaction, contrairement aux pellicules qu’il faut développer puis passer sous l’agrandisseur. Peut-être aussi parce que ces petits bouts de papier étaient affichés sur leurs frigidaires d’enfants, qu’ils leur rappellent les albums de famille qu’on remplissait et découvrait ensuite avec un certain plaisir mais que le numérique a totalement fait disparaître…

LA SÉLECTION

Crédits : paularizer

Crédits : paularizer

Crédits : alix

Écrire et dessiner avec la lumière

Écrire et dessiner avec la lumière

De tout temps l’oeil attentif a cherché à fixer ce qu’il voyait et ce qu’il ressentait à travers différentes techniques artistiques. L’apparition de l’image photographique provoqua un bouleversement aussi bien des codes artistiques que de notre société.

La photographie : un jeu d’enfants ?

La photographie : un jeu d’enfants ?

La photographie argentique redevient populaire depuis quelques années. Combien de fois je me suis interrogé sur les raisons d'un tel retour et pourquoi il fallait l'encourager... Troisième article de la série, nous continuons ici avec le sujet de la création... La...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RESTONS EN CONTACT

SUIVEZ L'ACTUALITÉ DU LABO

LES TROIS BAINS - LABORATOIRE PHOTO ARGENTIQUE - PARIS 15ÈME - 2019